Font

Alfonso Font

Alfonso Font est né à Barcelone en 1946. Dès son plus jeune âge, sa volonté d?être dessinateur de BD est bien affirmée. Il s?agit d?une vocation précoce à laquelle il dédiera toute sa vie. 
Il a étudié les Beaux Arts, le dessin et la peinture, et il a concilié ces travaux avec ses premiers contacts éditoriaux, en l?occurrence pour l?« Editorial Bruguera », dans lequel il intègre comme apprenti le département de créations graphiques en 1962. Il aura de la peine à y publier autre chose que de petites illustrations en noir et blanc pour des livres de poche, la spécialité de la maison d?édition.
Un peu plus tard, il réussit à faire partie de l?équipe de dessinateurs de l?« Editorial Today », où il commencer à publier ses premières histoires courtes dans les revues « Hazañas del Oeste » et « Sioux ». Il y passera quelques années avant d?essayer d?intégrer les « Agences » qui, depuis Barcelone, s?occupent de fournir du travail pour des maisons éditoriales étrangères, principalement anglaises et nords-américaines.
À la fin des années 60, il travaille aux Etats-Unis par l?intermédiaire de « Selecciones Illustradas ». Et au début des années 70, il réalise ce qui sera sa première série avec un personnage fixe Black Max pour la maison d?édition anglaise Fleetway avec la collaboration d?une autre agence barcelonaise, Bardon Art.
En 1973, de nouveau avec « Selecciones Illustradas », il réalise la série Geminis, avec des scénarios de Carlos Echevarrìa : des histoires d?espionnage en pleine Première Guerre Mondiale. Une fois les épisodes terminés, il saisit l?opportunité de collaborer avec la maison française des Editions Vaillant, en publiant dans la revue « Pif » les histoires sorties de la plume du scénariste Patrick Cothias. Il déménage à Paris, où, durant les deux années suivantes, il publiera la série Sandberg, Père et Fils. La série fut interrompue par la maison d?édition, qui la considérait trop conflictuelle pour la revue « Pif », clairement destinée aux enfants. 
De retour à Barcelone, il continue à collaborer avec la maison d?édition française sur une nouvelle série Les Robinsons de la Terre, sur un scénario de Roger Lecureux. Toutefois, la série ne se prolongera pas longtemps, du fait de graves désaccords entre le scénariste et le dessinateur.
Il travaille ensuite pour la revue d?informations « La Calle », dans laquelle il publiera deux pages hebdomadaires du personnage féminin et marquée politiquement Tequila Bang, sur un scénario de Victor Mora.
En 1980, Alfonso Font décide de commencer à travailler sur ses propres scénarios. C?est ainsi que seront créés les séries et personnages qui l?ont établi comme un auteur internationalement reconnu, comme Cuentos de un Futuro Imperfecto, Historias Negras ou Clarke & Kubrick.
Pour « Norma Editorial », il crée la série de SF El Prisionero de las Estrellas, de même que d?autres personnages de styles très divers comme : 

Ses livres