Knights of Sidonia - Tome 01

Knights of Sidonia - Tome 01

Dans un lointain futur, l’humanité navigue aux confins de l’espace depuis 1 000 ans. Mais à nouvelles frontières, nouvel ennemi ! Les redoutables Gaunas, de très loin supérieurs à l’humanité, ont détruit la Terre et poursuivent les survivants sans relâche. Les hommes, réfugiés dans de gigantesques navires spatiaux, mettent au point une arme révolutionnaire, les Sentinelles, pour tenter de faire face à la menace. Tanikaze Nagate, est né dans les entrailles du Sidonia, l’un de ces navires. Il est alors recruté pour piloter une Sentinelle.

Clonage humain, hybridation humain-animal, manipulation de la photosynthèse… la technologie est omniprésente dans cette œuvre qui explore avec acuité les développements futurs bien au-delà de la simple présence de mécha. Après Blame, Abara et Biomega, la nouvelle série de Tsutomu Nihei confirme une fois de plus le talent graphique unique et la vision anticipatrice de son auteur.

Dans sa conception comme dans son traitement, Knights of Sidonia se situe entre Battlestar Galactica et Neon Genesis Evangelion.

Science-fiction
Guerre
Robot
7.60 €
Numéro de Tome: 
1
Parution : 
23.01.2013
Collection : 
Thèmes: 
Editeur oeuvre origine: 
Kodansha
Format :
130 x 180 mm
Pages : 
180
EAN : 
9782723488761
Ce livre existe en version numérique

Vos avis sur Knights of Sidonia - Tome 01

Portrait de hedrock
hedrock
<p>excellentissime ! personnages attachants, innovants, inattendus. top, un régal !</p>
Note: 
5
Portrait de shinrei1
shinrei1
<p>Ayant déja lu Blame! et Biomega (du même auteur) J'aime bien cette série le coté "cryptique" de la narration à disparu, il ya des mystéres mais quand ils finissent par étre expliqués c'est clairement! En gros l'auteur laisse moins la place à l'interprétation du lecteur et on y gagne en clarté. Un regret cela dit:le dessin est tout à fait correct mais reste trés différent de celui de Blame! (que j'adorais) on ne retrouve la même impression d'écrasement et même d'hostilité dans les architectures colossales et démentes que T. Niheï affectionne. Une main donne l'autre prend</p>
Note: 
0
Portrait de distorsion
distorsion
<p>je vais essaiyé cette série qui m'a l'air pas mal</p>
Note: 
0

Écrire un commentaire