Le Zouave - Tome 01

Mourir d'aimer

Une quête de vérité et de justice, sur fond de révolution mexicaine !

S’inspirant de l’envoi de troupes de zouaves par la France de Napoléon III pour aider le régime impérial de Maximilien, Ersel, alias Erwin Sels, désire mettre en scène leurs uniformes chatoyants dans un univers exotique : ce sera le Mexique du XIXe siècle, traversé par les secousses de la révolution.

Sur ce fond historique tourmenté se trame la destinée d’un homme accusé de meurtre, obligé de s’engager chez les zouaves pour échapper à une condamnation injuste. Quête de vérité et pièges sont ainsi au programme de cette nouvelle et passionnante série, aux couleurs chaudes de l’Amérique latine...

romance
histoire et ésotérisme
révolution
mexique
13.90 €
Découvrir un extrait
Scénariste
Dessinateur
Numéro de Tome: 
1
Parution : 
25.08.2010
Thèmes: 
Format :
240 x 320 mm
Pages : 
48
EAN : 
9782723468060

Découvrir un extrait

Vous aimerez aussi

Vos avis sur Le Zouave - Tome 01

Portrait de nothung
nothung
mai 2012 et toujours rien à l'horizon des parutions...décidément les éditeurs deviennent de plus en plus coutumiers de ce genre de pratique,; lancer une série et puis laisser le lecteur en carafe!
Portrait de cinefilmo
cinefilmo
bonjour a quand la suite?
Portrait de rjolly
rjolly
Bonjour,Merci pour vos compliments, mais aussi pour vos critiques, auxquelles répond l'éditeur de l'album : Il est vraisemblable que l’espagnol utilisé ne soit pas celui usité au Mexique au XIX°siècle. On pourrait d’ailleurs faire la remarque pour le français d’aujourd’hui en ce sens que certains mots ne sont plus utilisés et que le langage et sa formulation évoluent dans le temps. L’espagnol est ici basique car le lecteur n’est pas sensé le parler. Nous corrigerons les erreurs lors de la réédition de cet album. Bien entendu, la langue espagnole est très riche. Loin des auteurs l’idée d’ "insulter" la culture hispanique. Ils mettent d’ailleurs bien en avant les habitants de ce pays et donnent avec l’héroïne du premier tome l’image d’une femme courageuse. En mettant quelques phrases dans cette langue, ils ont voulu faire couleur locale et ajouter une coloration au récit. 
Portrait de halwa
halwa
J'ai trouvé une très bonne qualité graphique et l'histoire est intéressante, mais j'ai des critiques à faire, on ne peut pas faire des personnages qui parlent majoritairement en espagnol et ne pas faire corriger les textes. Les phrases correspondent à rien en espagnol et surtout en espagnol du mexique. Alors on insulte pas une culture si riche en faisant des textes si pauvres et sans aucune recherche.