Marco Nizzoli

Diplômé de l'Institut Européen de Design de Milan, Marco Nizzoli crée en 1991 avec Massimo Semerano la série Fondazione Babele dans les pages de la revue Cyborg. En 1993, il publie un album érotique, Simbaby aux Éditions Phoenix, et la mini-série Raymond Capp (en collaboration avec Federico Amico). Entre 1995 et 1996 : Sur un scénario de La Neve, il dessine cinq épisodes de ESP (éditions Universo). En 1997, il travaille pour l'éditeur Trentini sur les séries érotiques Il Vizioso Mondo di KetoIl Distinto Fleev et La Bella Estate. Nizzoli dessine ensuite trois épisodes de Napoleone pour Bonelli et signe des illustrations pour les jeux de rôles publiés par Lo Scarabeo : Nathan Never et Tarocchi desi Segreti. En 1998, Vertige Graphic publie les deux histoires Raymond Capp et Fondation Babel, ce qui lui permet d'être « exporté » hors d'Italie. En 1999, avec Frederico Amico, il réalise pour Glénat le tome 18 de la série érotique Selen. 2003 : Il retrouve le scénariste Michelangelo La Neve pour une série publiée aux Humanoïdes associés, Le Jour des Magiciens. Un subtil mélange entre quête initiatique, fable magique et récit d'aventures. En 2006, en parallèle du Jour des Magiciens, il assure le dessin d'une nouvelle série, écrite par Semerano : Les Enfants du Crépuscule. De 2008 à 2009, il dessine les deux tomes de Le Monde d'Alef-Thau scénarisés par Alejandro Jodorowsky, puis, l'année suivante, alors que Le Jour des Magiciens voit son cinquième et dernier tome publié, il poursuit sa collaboration avec Michelangel La Neve sur Esp, L'ange prédateur. En 2014, quand il revient aux éditions Glénat après 15 ans d'absence, c'est toujours avec La Neve qu'il réalise Lucifer Sam. Quatre ans plus tard, chez le même éditeur, il dessine La Route de la vie, un récit fantastique scénarisé par Giovanna Furia.

Ses livres

Agenda

30

Jan

Festival
Du jeudi 30 janvier au dimanche 2 février 2020