Interview confinée d'Ingrid Chabbert

Pendant le confinement, des auteurs de la maison nous racontent comment ils vivent la situation actuelle. 

Le confinement vu par Ingrid Chabbert, nouvelle autrice chez Glénat, qui travaille actuellement sur Larkia, à paraître en 2021.

Rencontre avec une autrice aux talents multiples…  Autrice et scénariste, tantôt pour la jeunesse, tantôt pour des albums de BD plus " adultes ", Ingrid Chabbert fait partie de ces artistes plurielles qui abolissent les frontières des idées préconçues. D’un côté, il y a son travail d’écriture et de l’autre, c’est aussi une personne engagée qui défend avec force et conviction l’égalité femme/homme, les droits de Tous au sens large mais aussi, et ce de façon très active, la condition des animaux.  

- Ingrid, peux-tu te présenter en 5 adjectifs ?  
Hmm alors je dirais : rêveuse, entêtée, susceptible, sensible, boudeuse.  

- Comment se passe le confinement pour toi et ton épouse, " business as usual " ?  
Ma future ex-épouse, tu veux dire ? Nooon, j'plaisante, on est plutôt du genre fusionnel alors ça nous va bien. On essaie de ne pas se laisser submerger par l'inquiétude, on s'occupe, on range, j'essaie de bosser mais c’est compliqué, on regarde encore plus de séries et de films. En fait, le plus dur, c'est presque d'occuper nos cinq chiens !  

- Tu proposes des lectures en vidéo sur ta page Facebook peux-tu nous en parler ?  
Lorsque le confinement a été instauré, j'ai vu tous mes contacts parents un peu inquiets, parfois submergés par tout ce qu'ils allaient devoir gérer au quotidien. Du coup, je me suis dit: Et si je lisais une histoire à leurs enfants ? 5 petites minutes par jour, 5 minutes de “bulle”, je l'espère. Ce n'est vraiment pas grand-chose mais j'ai l'impression que ça plaît alors je continue.  
Beaucoup de collègues proposent eux aussi de belles choses : des coloriages, d'autres lectures, etc. De quoi occuper, petits et grands !  

- C’est important pour toi de garder ce lien avec tes lectrices et lecteurs ?  
Oui j'utilise énormément Facebook pour garder le lien, aussi bien personnellement que professionnellement. Beaucoup de parents et de lecteurs eux-mêmes m'ont demandé en “amie”. Je reçois d'adorables petits mots. Le lien est donc maintenu (merci le 21ème siècle !)  

- Parle-nous de Larkia, la BD que nous avons signée ensemble ?  
Ahhh Larkia ! C'est typiquement l'héroïne comme je les aime. Franche, frontale, jamais lisse. En gros, elle fonce dans le tas. C'est l'un des scénarios que j'ai le plus aimé écrire, même si ça a été plus complexe que je ne le croyais. Parce qu'écrire sur une Larkia qui fonce dans le tas, ben ce n’est pas foncer dans le tas soi-même ! ;) J'ai eu une double chance dans ce travail d'écriture : celle d'être à la fois accompagnée par un éditeur encourageant et franc + celle d'être accompagnée par Patricio Delpeche, un dessinateur aussi talentueux qu'adorable !  
Je me suis mise beaucoup de pression, trop sans doute. Parce ce que je sais qu'on ne m'attend pas dans ce style-là. J'espère qu'elle saura se faire adopter.

  

    
  
- Une héroïne badass qui est une projection de toi tu penses ?  

Disons que je peux avoir un sacré caractère (d'autres diront “mauvais”). Mais j'aimerais bien plus de Larkia en moi en tout cas :)  

- Enfin, parle-nous du refuge et de tes actions envers les animaux. 
J'ai toujours été très investie dans la cause animale. J'ai fait 3 ans de bénévolat dans un refuge et en janvier, j'ai créé ma propre association : l'association Poils aux pattes. Un nouveau challenge... Pour plus d’infos sur l'association cliquez ici.