Ouverture du cabinet Rembrandt au couvent Sainte-Cécile à Grenoble

Cabinet Rembrandt

Le cabinet Rembrandt est un espace dédié à l’exposition de l’une des plus belles collections privées au monde de gravures de Rembrandt, appartenant au Fonds Glénat. 

Il a été envisagé comme un lieu accueillant et chaleureux qui incarne l’artiste mais aussi les valeurs de partage, de transmission et d’innovation du fonds Glénat pour le patrimoine et la création. Il est installé dans le parloir des nonnes du couvent Sainte-Cécile. La scénographie a été confiée à Maxime Belzunce et Vincent Hauzanneau du Studio Silence à Grenoble, sous la maîtrise d’oeuvre de Jacques Scrittori, architecte et complice du groupe Glénat depuis de nombreuses années. C’est lui qui a inventé le couvent Sainte-Cécile dans sa version actuelle. Le commissaire de l'expostition est Jaco Rutgers, spécialiste néerlandais de Rembrandt

 

La collection de gravures de Rembrandt du Fonds Glénat compte pour l’instant un peu plus de 70 oeuvres.

Une moitié a été sélectionnée pour cette exposition, l’autre sera présentée ultérieurement dans cet espace. L’ensemble offre un tableau nuancé de l’oeuvre du maître. La présence d’estampes de différentes périodes, depuis sa jeunesse jusqu’à sa maturité, permet de suivre son évolution en tant qu’aquafortiste, tandis que des portraits et autoportraits, des têtes d’étude, des épisodes bibliques et des scènes de genre révèlent la diversité de son talent. Parmi les oeuvres exposées figurent un grand nombre de gravures emblématiques, comme Rembrandt aux yeux hagards, du début de sa carrière ; le portrait de Jan Antonides Van der Linden, sa toute dernière eauforte ; le spectaculaire Triomphe de Mardochée ; l’énigmatique Savant dans son cabinet, dit aussi Le Docteur Faustus et la sensuelle Femme nue allongée, dite aussi La Négresse couchée.

 

Les gravures de Rembrandt racontent des histoires, comme la bande dessinée !

« En 2019, 350 ans après sa mort, on aimerait toujours rencontrer Rembrandt. Il a vécu tant de gloire et de malheurs à la fois : proche des grandes familles riches dont il peignait les portraits, et du peuple dont ses gravures montraient la pauvreté. Heureux dans son extraordinaire bibliothèque, achetant à de folles enchères les gravures et les tableaux de ses maîtres, au point que son endettement le conduisit à la banqueroute. Heureux avec Saskia, qu’il perdit après moins de dix ans de vie commune. Heureux avec ses riches clients, qui ne lui restaient pourtant pas fidèles. Heureux avec son fils Titus qui disparut un an avant son propre décès.

Cet art de la gravure, qui nécessite tant d’élégance du trait sans possible repentir, le rendit plus célèbre que la peinture car ses eaux-fortes, souvent reproduites à des dizaines d’exemplaires, étaient diffusées dans toute l’Europe. (...)

Bien avant les images d’Épinal, ces gravures sont le reflet de la vie quotidienne, de la morale et de la religion, de la famille et des amis, des paysages de la Hollande. Et elles racontent des histoires -souvent avec beaucoup d’humour dans les scènes en arrière-plan- comme la bande dessinée.

C’est pour cela que le Fonds Glénat en a acquis et complété une collection, pour montrer au public que Rembrandt le rebelle faisait le même métier que les dessinateurs de BD, qui le suivirent au XXe siècle. De Rembrandt à la bande dessinée, on aime toujours raconter et lire des histoires ».

Jacques Glénat

 

À partir du 18 avril 2019

Couvent Saint-Cécile 37 rue Servan à Grenoble

Du mardi au samedi – De 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30

Entrée 7 € / Étudiants 5 € / – 13 ans gratuit

Fermeture estivale du 28 juillet au 19 août 2019 - Réouverture le mardi 20 août 2019

Tél. 07 87 97 64 49 - www.couventsaintececile.com cabinetrembrandt@glenat.com

Livres liés