La Tour fantôme - Tome 01

La Tour fantôme - Tome 01

Histoire de fantômes japonais

En 1952, une vieille femme fut retrouvée, les os brisés, attachée aux aiguilles du cadran d'une horloge au sommet d'une tour.

Deux ans plus tard, Amano Taïchi est victime de la même agression, dans ce lieu qu'on surnomme désormais la “Tour fantôme”. Mais il est sauvé in extremis par Tetsuo, un garçon étrange en quête d'un trésor lié à l'inquiétante tour. L'appât du gain entraîne alors Amano dans une aventure aussi inattendue que dangereuse…

Fantastique
Thriller
Littérature
classique
fantastique
littérature
thriller
fantastique
enquete
japon ancien
7.60 €
Numéro de Tome: 
1
Parution : 
19.03.2014
Thèmes: 
Editeur oeuvre origine: 
Shogakukan
Format :
130 x 180 mm
Pages : 
224
EAN : 
9782723493529
Ce livre existe en version numérique

Vos avis sur La Tour fantôme - Tome 01

Portrait de ancalime
ancalime
<p>« La tour fantome » - sorti en 2010 au Japon – est un manga seinen plus que prometteur. Nogizaka nous plonge dans un univers qui mêle suspens et horreur ; le mélange donne un résultat plus que réussi. Le personnage de Tetsuo est à la fois mystérieux et dérangeant ce qui donne du piment au scénario. Les autres personnages ont tous un présent qui cache beaucoup de secrets. Des secrets qu'ils ne seraient pas bon de révéler au grand jour. Compassion, colère, peur ; on passe par de nombreuses émotions en lisant ce manga. Le synopsis de la 4e de couverture mets l'eau à la bouche, toutefois on peut parfois être déçu à la lecture. Ce n'est pas du tout le cas ici. Bien au contraire. En espérant que cela ne s’essouffle pas, cela serait fort dommage. Les amateurs de thriller/horreur seront conquis. Pour ceux qui, comme moi, aiment le suspens mais pas le côté épouvante, si ça peut vous convaincre de le lire, sachez que je l'ai dévoré. Il n'y a pas de sang, l'intrigue « prend aux tripes », et c'est une bonne sensation à la lecture. A savoir par contre qu'il y a des passages crus qui ne sont pas forcément explicites par le dessin mais on comprend ce que le scénariste veut nous dire. Sa catégorie « seinen » est donc bien justifiée. A ne pas mettre dans n'importe qu'elle mains. Pour faire une petite conclusion, je dirai que c'est l'un de mes coups de cœur manga de ce premier trimestre. J'espère que tout ça vous donnera envie de le lire et que vous serez autant convaincu que je le suis !</p>
Note: 
0