Allons voir la mer avec Doisneau

Que photographie Robert Doisneau quand il va à la mer ?

L’œuvre de Robert Doisneau (1912-1994) s’étend largement au-delà de Paris et sa banlieue. À la faveur de reportages de presse, de commandes publicitaires ou de vacances en famille, il a promené son regard curieux, effronté et bienveillant sur le littoral français.

L’exploration de soixante ans de photographie à travers la thématique de la mer a permis de mettre en lumière des clichés souvent inédits de celui qui se qualifiait lui-même de « pêcheur d’images ».

De Boulogne à Menton, en passant par La Turballe, Le Havre, Deauville, Le Guilvinec, La Baule, l’Île de Ré, Les Sables-d’Olonne, Saint-Jean-de-Luz, Marseille, Toulon ou Saint-Tropez… Allons voir la mer avec Doisneau est une promenade en bord de mer, de plages en ports et jusque sous l’eau, en compagnie de marins pêcheurs, de baigneurs, de dockers, de plongeurs, de moussaillons d’un jour et de scaphandriers.

C’est aussi une immersion dans la vie d’un photographe-illustrateur, Doisneau ne manquant jamais une occasion d’enrichir le fonds de la célèbre agence Rapho, dont il sera l’un des plus éminents représentants.

Enfin, c’est l’occasion d’inscrire ses images de mer dans la vaste histoire de la photographie maritime.

France
Photographie
Mer
France
mer
mer
35.00 €
Découvrir un extrait
Parution : 
17.10.2018
Format :
210 x 285 mm
Pages : 
224
Type de façonnage: 
Broché
EAN : 
9782344031926
Prix du beau livre maritime de la ville de Concarneau 2019

Découvrir un extrait

Agenda

07

déc

Salon
Paris
Du 07/12/2019 au 15/12/2019

Vos avis sur Allons voir la mer avec Doisneau

Portrait de jch.l
jch.l
J'aime beaucoup le travail photographique de Doisneau, qui restent avec Cartier-Bresson et Willy Ronis, mes trois incontournables maîtres de l'instant immortel. Mais que vois-je page 86: "La Baule 1959", alors que pour moi sablais, c'est la plage des Sables d'Olonne, ma plage d'enfance et de toujours, avec la très visible Notre Dame de Bon Port, dans le fond, le Grand Casino (reconstruit deux fois depuis), et surtout sur la plage mes clubs de gymnastique...Bon, je sais, c'est trop tard pour la correction, mais pour la prochaine édition, car il y en aura au moins une, ne loupez pas la marche, les vendéens finiraient par vous en vouloir, car dans les années 50, ces deux villes balnéaires se toisaient chacune de haut... Bien à vous de Vendée