The Queen

Elisabeth II, un destin d'exception

Le destin exceptionnel d’Elisabeth II : sa vie, son règne

Argent en 1977, or en 2002, diamant en 2012 et saphir en 2017. La liste des jubilés célébrés par Elisabeth II constitue un record… parmi d’autres. Inauguré en 1952, son règne est, depuis 2015, le plus long de l’histoire de l’Angleterre, juste devant celui de son aïeule, la reine Victoria. Très populaire, elle est la doyenne des têtes couronnées de la planète. Elisabeth II incarne plus qu’elle-même, ce que souligne The Queen, formule impersonnelle par laquelle ses sujets la désignent volontiers et qu’elle personnalise désormais. S’il est une reine, c’est elle ! Au-delà de la souveraineté, c’est la royauté qu’Elisabeth II porte sur ses épaules. Une royauté qui s’inscrit dans le temps long, celui, par exemple, du château de Windsor dont l’origine remonte à la conquête de l’Angleterre par Guillaume, duc de Normandie, au XIe siècle, ou du couronnement dont le rituel suit, depuis près de 1 000 ans, peu ou prou le même rituel. Si lieux et cérémonies sont riches d’histoire et de significations, ils agissent comme un masque. Quelle femme Elisabeth II est-elle parvenue à dissimuler sous les diadèmes et les longs manteaux bordés d’hermine, les uniformes et les décorations ?

Grâce aux photographies de Presse Association, agence anglaise fondée il y a 150 ans, détentrice d’un fonds immense sur la famille royale et son histoire, ce livre offre un portrait largement inédit d’Elisabeth II. Plutôt qu’une approche strictement chronologique, une présentation thématique a été privilégiée. Ainsi, de la reine en majesté aux liens qui l’unissent à ses sujets, de la mère de famille, aussi royale soit-elle, aux résidences où celle-ci séjourne, de la mode selon Sa Majesté aux voyages entrepris à travers le Commonwealth et d’autres États depuis plus de 65 ans, de la reine au travail aux traditionnels divertissements royaux, c’est un autre visage d’Elisabeth II, reine du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, que ce livre invite à découvrir. « Honi soit qui mal y pense », pour citer la devise de l’ordre de la Jarretière, non pas traduite de l’Anglais, mais en roman, en vieux Français, cette langue qui était parlée à la cour royale, à la fois des deux côtés de la Manche, jusqu’au XVe siècle. Et dont « The Queen » use toujours.

Angleterre
Politique
Destin
Angleterre
personnage célèbre
personnalites
reine
royauté
35.00 €
Découvrir un extrait
Parution : 
15.05.2019
Format :
230 x 300 mm
Pages : 
208
EAN : 
9782344034613

Découvrir un extrait