Kersten - Tome 01

Pacte avec le mal

L’Histoire oublie parfois ses héros…

23 juin 1941. Un train blindé fonce dans la nuit vers le front de l’Est. À son bord : Heinrich Himmler avec sa garde rapprochée et tous les membres de ses services. Lors des séances de soin avec son médecin particulier, le docteur Félix Kersten, le Reichsführer a pris l’habitude de se confier, délivrant des informations capitales sur les plans secrets du Reich. Fort de sa position, Kersten se livre de son côté à un marchandage : en guise d’honoraires, il obtient la libération de prisonniers de guerre. Mais ce pacte avec le diable commence à intriguer Heydrich, chef de la Gestapo et bras droit d’Himmler, qui voit d’un mauvais œil la complicité entre le médecin et son patient. Il soupçonne Kersten d’être un agent allié infiltré...

Personnage injustement oublié de la Deuxième Guerre mondiale, Félix Kersten est celui qui sera à l’origine du « Contrat pour l’Humanité », sauvant la vie de 60 000 Juifs emprisonnés dans les camps de la mort. Entre fiction et réalité, Patrice Perna raconte ici le parcours incroyable de ce héros discret de l'Histoire dans un thriller noir mâtiné d’espionnage et de lutte de pouvoir. Un diptyque haletant et salutaire emmené par toute la puissance et le dynamisme du trait de Fabien Bedouel.

Seconde guerre mondiale
héros
histoire et ésotérisme
himmler
juste
nazi
13.90 €
Découvrir un extrait
Scénariste
Dessinateur
Numéro de Tome: 
1
Parution : 
14.01.2015
Thèmes: 
Format :
240 x 320 mm
Pages : 
48
EAN : 
9782344000588
Ce livre existe en version numérique

Découvrir un extrait

Actualités

Vos avis sur Kersten - Tome 01

Portrait de daviron
daviron
Belle adaptation......un reproche toutefois: les auteurs auraient dû, "a minima" remercier en page d'introduction, Joseph Kessel......Ce Kersten est en effet une étroite adaptation du livre de Kessel: "les mains du miracle" Gallimard, 1960. A tel point que je me suis frotté les yeux, en vain, à la recherche d'une mention, d'un crédit, quelque-part, sur l'album. Vos auteurs prendraient la même liberté avec un "produit" Hergé, qu'ils se verraient incontinent assignés en justice par sa veuve et sa société Moulinsart......ce qui serait presque justice, pour le coup. Peut-être vos auteurs rattraperont-ils leur manquement, en introduction du Tome ....Cordialement.