Sandro

Sandro

Sandro est natif de Champigny-sur-Marne en Île-de-France. Après un brevet de technicien dessinateur maquettiste au lycée Auguste Renoir à Paris, il démarre comme graphiste stagiaire chez Trans BD, une petite entreprise de communication par la BD et s’installe à 20 ans (en 1991) comme illustrateur freelance. Influencé par la BD franco-belge classique, mais aussi l’héroïc-fantasy, le manga et le comics, Sandro dispose d’une large palette de styles et rêve de faire de la BD. Il réalise finalement son premier album en 2003 avec Nicolas Pona. Ce 1er tome Ectis n’aura pas de suite car l’éditeur Nucléa fait faillite. Il signe ensuite chez Soleil où il participe au 7e tome des Contes du Korrigans. Dix-huit mois après avoir mis en images le Sang de la Sirène aux éditions Soleil, la nouvelle d’Anatole Le Braz, il réitère, toujours aux côtés de François Debois, avec un dyptique : Le Gardien du Feu paru en 2009 (le T.1) et 2010 (le T.2). Il signe à nouveau pour un one shot en compagnie de François Debois intitulé Jusqu'au bout de la terre aux éditions Soleil (parution en avril 2012). Cette même année, il collabore avec Frédéric Bertocchini sur l'adaptation du roman de P. Mérimée : Colomba (editions DCL) ainsi sur l'adaptaion de l'œuvre d'Andersen La petite fille aux allumettes (editions du Quinquet). Il participe également à l'ouvrage collectif Histoire(s) de Bordeaux paru aux éditions grands Sud. En 2013, il reprend la série Les combattants du Rails (T.2) aux éditions Zéphyr avec Thierry Lamy au scénario. En 2016, il publie Mateo Falcone (d'après Prosper Mérimée) sur un scénario de Frédéric Bertocchini. Chez Glénat, il publie la série Le Sang de la vigne (scénario de Corbeyran, 2014-2016) ainsi que Albert Ier de Monaco (2018) pour la collection « Explora ». Réside à Bordeaux.