L'Alpe 89 - La Durance

L'Alpe 89 - La Durance

La Durance, l'eau vive de la montagne

Alpine et provençale, le double portrait d'une rivière.

Née près de Montgenèvre, la Durance court sur plus de 320 kilomètres jusqu’à Avignon, alimentant en eau toute la Provence. Chantée par Giono, peinte par Paul-Camille Guigou, la Durance a pourtant longtemps eu mauvaise réputation. Il faut dire que ses crues torrentielles détruisaient gués, ponts, cultures et habitations. Muselée par des barrages et des canaux, la belle aujourd’hui assagie est courtisée pour ses ressources hydrauliques et touristiques.

 

Au menu du dossier :

– Une ressource très convoitée. En soixante ans, la Durance est devenue l’archétype des rivières méditerranéennes hyper-aménagées, dont dépendent la basse vallée et les villes littorales. Retour sur la gestion de son eau, une histoire politique.

– La Durance est un axe de circulation majeur depuis l’Antiquité. Bien avant les vacanciers, s’y sont croisés marchands et saisonniers, troupeaux et bergers. Son franchissement a relevé du défi pendant des siècles.

– Métamorphoses. Tour à tour fleuve, glacier, rivière, la Durance s’est transformée radicalement au cours des temps géologiques récents.

– Construits pour certains dès le XIIsiècle, les canaux duranciens pourraient s’avérer très utiles dans le futur, en cas de sécheresse comme d’inondation.

– Portfolio. Peu connu du grand public, Paul Guigou fut un paysagiste talentueux. Pour la postérité, il demeure le chantre des Alpes de Haute-Provence et des bords de la Durance.

– Jean Giono a célébré comme nul autre la Durance, qu’il qualifiait aisément de « fleuve ». Portrait du poète qui fut également coauteur du scénario du film L’Eau vive, dont la rivière alpine est l’héroïne.

– Randonnée culturelle : Andy Goldsworthy, figure majeure du land art, émaille depuis plus de vingt ans la réserve naturelle géologique de Haute-Provence de ses Refuges d’art. Focus sur le parcours qu’il a imaginé. 

 

Et aussi : 

– « Grenoble et ses artistes au XIXsiècle », la nouvelle exposition du musée de Grenoble.

– Un portrait des Dolomites réalisé par le Sud-tyrolien Kurt Moser à l’aide d’un procédé photographique oublié : l’ambrotype. Déton(n)ant !

Montagne
arts, culture et société
Alpes
18.00 €
Auteur
Parution : 
03.06.2020
Format :
230 x 300 mm
Pages : 
96
EAN : 
9782344042458