Les Népalaises de l'Everest

Quand ascension rime avec émancipation

Dans un pays où les femmes ne bénéficient pas des mêmes droits que les hommes, gravir le plus haut sommet du monde permet à certaines Népalaises de s’élever au-dessus de leur condition. Rencontre avec neuf femmes puissantes.

Les alpinistes et les trekkeurs apprécient le Népal pour ses montagnes et le sourire légendaire de ses habitants. Ils savent, pour la plupart, la pauvreté de ce pays, mais ils ignorent le plus souvent le sort qui y est réservé aux femmes.

Au Népal, où le suicide est la première cause de mortalité féminine, une poignée de femmes ont bravé le poids des coutumes pour réaliser leur rêve et devenir les égales des hommes.
Elles sont alpinistes, Sherpanis (ethnie de la vallée de l’Everest) pour la plupart, et gravissent les plus hauts sommets du monde.

Pasang Lhamu Sherpa Akita, Maya Gurung, Maya Sherpa, Dawa Yandzum Sherpa (première femme guide de haute montagne du Népal), Doma Sherpa Pinasa, Kalpana Maharjan, Lakpa Sherpa (neuf fois l’Everest !) et Shailee Basnet (également humoriste !) ont mis leurs pas dans ceux de Pasang Lhamu Sherpa, la première Népalaise au sommet, en 1993, où elle a trouvé la mort.

Elles témoignent de leur condition, leurs aspirations, leur émancipation, dans l’intimité de conversations menées par la sociologue Anne Benoit-Janin pour la réalisation de son film Les belles envolées. Car l’Everest a donné des ailes à ces femmes. Plus haut, plus difficile que le sommet, elle font rimer ascension avec émancipation.

alpinisme
femmes
Everest
himalaya
népal
égalité
sororité
népalaises
15.95 €
Découvrir un extrait
Parution : 
28.10.2020
Géolocaliation: 
Format :
140 x 225 mm
Pages : 
208
EAN : 
9782344043974

Découvrir un extrait