Partir, 66° Nord

Chroniques d'une apprentie capitaine

Partir ! Plein nord, entre Islande et Groenland... C’est là que Sandrine Pierrefeu a choisi de faire ses premiers pas de capitaine. Trois mois d’aventure qu’elle livre dans un récit plein d’humour et de poésie.

« Ils ont l'air de mauvais poil, les glaçons. Ils halètent, soufflent, plongent et ressortent, tout dégoûtants et si puissants. “On va mourir ?” demande un passager livide. J'aurais bien fait demi-tour et contourné ce manège à manger les bateaux si nous n'avions avec nous cette tigresse de Teresa. »

Moitié chronique locale, moitié carnet de mer, Partir 66°nord évoque un nord drôle, rugueux et tendre à la fois. À bord des voiliers Arktika et Aurora, aux côtés de Siggy, le « Père Noël » armateur et de Sandrine, aux prises avec son nouveau métier de capitaine, on navigue, bonnet capelé, du quotidien des Westfjords islandais aux tempêtes de sable sur l’île volcan Jan Mayen, jusque dans les communautés inuits de la côte est du Groenland.

Sandrine Pierrefeu raconte ici trois mois de voile entre l’Islande et le Groenland sur des bateaux islandais. Ou comment elle parvient à survivre au jour perpétuel, au régime ultra-carné, aux moustiques, à l’abstinence et à l’espièglerie mutique des marins nordiques grâce à l’amitié d’une Anglaise apprentie Inuit, aux bains glacés, à l'infusion citron gingembre et à l’époustouflante beauté des lieux.

 

Mise en bouche :

On dirait qu’une tornade est passée sur Aurora. Le sol est couvert de miettes et de papiers froissés. Les coffres sont ouverts. Des outils, des canettes et des boîtes de biscuits traînent partout. Les cabines passagers sont en vrac, la moquette bleue pleine de plumes (les duvets et les doudounes des clients en laissent partout), de cheveux, de débris. Quand il retrouve la parole après son second café, le skipper, amical mais comme lassé d’avance, lâche : « Pour apprendre à connaître un bateau, la meilleure manière c’est de le nettoyer de fond en comble. L’aspirateur est là. Les produits ménagers et les gants ici. Il y a à manger dans le frigo, sers-toi et jette ce qui n’est plus bon. J’ai à faire en ville. »

Minute ! Nous allons vivre deux mois ensemble. Nous partons dans quatre jours avec des clients dont nous avons la responsabilité dans un coin mal famé de l’océan glacial Arctique et il me lâche ? J’ai un milliard de questions. Il est à demi dehors quand je retrouve mon souffle et réussis à lui demander où trouver le moteur. Pourquoi le moteur ? Aucune idée mais l’information, d’un coup, me paraît vitale.

15.95 €
Parution : 
26.02.2020
Format :
140 x 225 mm
Pages : 
168
EAN : 
9782344040553